Atomic Bird

Mon Blog à moi

Quelques rappels sur l'émulation PS1

EpsxE, c'est bien, mangez-en !

Posté le 15 septembre 2007 à 19h27 - Catégories :: Jeux vidéos :: Version PDF Publier cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter

Comme je reçois encore de temps en temps des demandes d'explication sur l'émulation PS1 avec le logiciel EpsxE suite à un très vieil article sur feu "Le Bazar de Monsieur Chupon", et comme j'ai vraiment l'impression de délaisser ce blog depuis belle lurette (:'(), j'ai décidé dans ce présent billet de faire un petit rappel des faits (via notamment un copier/coller barbare de ce que j'avais déjà écrit. A fainéant, fainéant et demi (avec quelques modifs de temps en temps, quand même, ça fait pas de mal)).

Quoi qu'est-ce...?

image d'accueil d'epsxeEPSXE est un émulateur playstation 1 (ça c'est pour tous ceux qui n'avaient pas remarqué le EpsxE, ^^) d'une très grande qualité.

Sa stabilité est excellente et il émule un nombre de jeu très important.

Et ce n'est pas tout, car en plus d'émuler vos jeux normalement, il permet aux possesseurs de machines assez puissantes (autrement dit, à l'heure actuelle, tout le monde), d'améliorer la qualité des jeux grâce à l'accélération matérielle de votre carte graphique. On a donc la possibilité, soit de jouer "comme sur play", c'est à dire avec la même qualité et fluidité que la PS1, soit d'avoir recours aux performances de sa machine pour rendre des jeux plus fluides ou plus beaux (notamment le lissage des pixels que la play n'avait pas).

Quelques autres fonctions de epsxe sont par exemple la possibilité de patcher vos CD (certains jeux comme Chrono Cross disposent de patchs de traduction amateurs de très bonne qualité ^^) et le nombre illimité de cartes mémoire que vous pouvez distribuer sur le net ou autres... ;)

Cet émulateur est disponible gratuitement sur le site www.epsxe.com, mais il vous faut savoir qu'il ne fonctionne pas seul... En effet, il vous faudra également télécharger un BIOS et des plugins afin que l'émulateur puisse être opérationnel. Tout ce bazar est disponible plus bas, ou dans une version probablement plus récente, sur http://www.ngemu.com...
Vous trouverez également les toutes dernières versions de certains plugins sur le site de leur créateur: Pete Bernert.

Configurer la bête

Une fois les plugins et tout le reste téléchargé, il vous faudra configurer soigneusement le tout afin de profiter pleinement des performances de votre machine (si vous ne voulez pas vous casser la tête et que vous vous fichez de la qualité, choisissez le mode Software ^^). Pour vous aider dans votre tâche, un assistant est présent, mais il ne fait que le strict minimum, c'est à vous ensuite de peaufiner pour trouver le meilleur rendement possible...
Le site Emunova propose également un article fort détaillé sur la configuration de l'émulateur, je vous recommande donc d'y jeter un œil.

Pour vous éviter de partir de zéro lors des essais, je vous poste gracieusement la configuration que j'utilisais jadis pour le jeu Valkyrie Profile (premier du nom). Cette configuration date un peu, mais le rendu était de très bonne qualité tant au niveau du son que de l'image.

Le plugin vidéo

Il s'agit certainement de la partie la plus compliquée. Mais certaines des options graphiques sont accessibles directement dans le jeu et modifiables en temps réel. Un plus très utile qui évite de devoir relancer l'émulateur à chaque test.
Pour ce faire, utilisez les touches "Inser" / "Del" / "Home" / "End" / "PgUp" et "PgDown" situées au-dessus des flèches directionnelles.

  • "Del" affiche ou masque les options du menu,
  • "Insert" affiche ou masque l'aide contextuelle,
  • "PgUp" et "PgDown" permettent de se déplacer dans les options,
  • "Home" et "End" modifient les options.

Image: Ma config graphique pour VP

A noter:

  • D'une part le rectangle rouge sur l'image, il correspond aux paramètres de la vitesse d'émulation du jeu. Les jeux PAL sont normalement en 50 FPS, les jeux NTSC, en 60. Utilisez ces options si le mode automatique ne suffit pas.
  • D'autre part, le rectangle jaunâtre, les "Special Game Fixes" (ou Corrections de Jeux Particulières): Certains jeux nécessitent des réglages spécifiques que vous pourrez trouver dans ce menu.

Le plugin audio

Au niveau du son, l'épreuve est généralement moins pénible, et les options moins nombreuses. Cela dit, certains jeux peuvent donner du fil à retordre.

Image: Ma config son pour VP

Image: Ma config son2 pour VP

Le plugin CD-Rom

Dernier de la liste, le lecteur de CD-rom est également facilement configurable.

Image: Ma config CDrom pour VP

Notez simplement l'emplacement disponible pour les Patchs, que nous verrons un peu plus bas.

2 petites remarques également:

  • Créez une image disque: Afin d'accélérer les temps de chargement, je vous recommande de créer une image disque, via un logiciel comme CDRWin, et de lancer le jeu en ISO plutôt qu'en CD-ROM. Les accès disque dur sont bien plus rapides que le CD-Rom, et le jeu n'en sera que plus fluide.
  • Changez de CD: Il est possible d'effectuer le changement de CD au cours d'un jeu si ce dernier en comporte plusieurs, pour cela, utilisez l'option "Change Disc" dans le menu File d'EpsxE.

Concernant les quelques jeux réticents

Comme je le disais plus haut, certains CD (comme FFIX par exemple), nécessitent d'être patchés... Vous trouverez certains de ces patchs en tapant "Hydrogen Patch" dans un moteur de recherche tel que Google ...

La façon la plus simple de patcher un CD de jeu reste encore d'appliquer le patch via l'interface de lecteur CD-Rom (tous ne le proposent pas, cependant). Dans mon exemple, j'utilise le plugin Pete's CDR ASPI/IOCTL v1.7. Il suffit de récupérer les patchs sur internet, et de spécifier l'emplacement dans la zone réservée.

Le cas particulier de Chrono Cross

Non, à vrai dire, je ne sais absolument pas s'il s'agit d'un cas unique, ou si d'autres jeux ont ce problème, mais le fait est que Chrono Cross, dans la configuration classique, affiche un magnifique écran noir dès le début du jeu. Impossible d'y jouer.

Mais en fait si.

L'astuce révélée par bon nombre de sites, consiste à lancer le jeu avec le paramètre "-noauto".

Comment faire ?

Simplement en créant un raccourci de EpsxE.exe, en éditant ses propriétés, et en rajoutant -noauto dans la ligne "Cible", comme indiqué ci-dessous, dans le magnifique rectangle bleuté:

image: Astuce -noauto Chrono Cross

Et voilà, c'est gagné. Vous pouvez désormais latter du Poshul sans retenue.

Téléchargements des plugins et du bios

Ça pourra toujours être utile :

Le mot du directeur

Voilà, j'espère ne pas avoir été trop flou dans mon explication, et qu'elle en aura aidé certains.

4 commentaires sur cet article

  • Commentaire de Morshwan
    Posté le 21 septembre 2007 à 19h37
    Yeah, ça serait encore plus complet si tu faisais la présentation d'epsxe pour linux. :pp
  • Commentaire de Chupon
    Posté le 21 septembre 2007 à 21h14
    Arf sans doute ouais, mais je connais rien là dessus moi :x

    Y'a des différences avec la version Win ?
  • Commentaire de Morshwan
    Posté le 23 septembre 2007 à 15h52
    Les drivers sont pas les mêmes (logiques) et les options sont pas forcements les mêmes aussi. Notamment la configuration vidéo qui offre parfois quelques coups de sang.^^

    Sinon, je pense qu'on s'y retrouve à peu près. Faut juste bidouiller un brin.
  • Commentaire de ada
    Posté le 27 septembre 2012 à 04h41
    I like it very much.
Poster un commentaire

Nom

Email (optionnel, ne sera pas publié)

Site web (optionnel)

Commentaire (HTML non autorisé)


Se souvenir de mes infos ?

Veuillez entrer les caractères suivants (lettres majuscules uniquement) :

 

 

Page générée en 194000m² ravagés par l'onde de choc d'une bombe nucléaire moyenne. Ohlala, flippant ! [894 millisecondes]

© 2006 - 2017 - Design et code de Chupon.